La Gestalt-thérapie

Une thérapie humaniste

Une vision optimiste de l'humain

La Gestalt-thérapie est une forme de psychothérapie qui appartient au courant intégratif de la psychologie humaniste. On peut aussi la qualifier de thérapie par l'expérience, de thérapie par la rencontre, de thérapie du processus de Contact, de thérapie de l'ici et maintenant. Elle se différentie des autres principaux courants ; psychanalyse, comportementalisme, approche transpersonnelle, psycho-corporel.

Elle promeut une vision optimiste et positive de l'humain. Un être humain, quel que soit son âge ou sa situation, dispose d'une capacité de croissance (cf Spinoza) et de transformation qui peut parfois être atténuée ou abimée, manquer de souplesse, mais qui peut se revivifier par différents moyens dont la Gestalt-thérapie. C'est un modèle qui s'appuie sur une tendance innée à la réalisation. Cette tendance remobilise les forces de croissance psychologique et en développe son potentiel qui a été restreint par les expériences traversées durant enfance ou au cours de l'existence, par des traumatismes, des événements, par une hypersensibilité, la maladie, par une ambiance familiale malsaine, par l'environnement...

Pour la Gestalt-thérapie, ce n'est pas parce qu'on a vécu des horreurs dans son enfance que l'on est condamné au malheur, à la souffrance, à la répétition et à la restriction.

Le malheur, la souffrance, la répétition, la restriction ne sont pas inscrits à l'encre indélébile dans notre psychisme. Dans les conditions favorables du dispositif thérapeutique et de la relation, il s'agit d'expérimenter au présent des événements, notre capacité à nous ajuster de manière créative et non pas répétitive.

Au fur et à mesure des expériences, cela nous transforme (trans-forme au sens de donner une autre forme de soi). C'est possible, cela se fait par étapes, c'est un cheminement progressif qui demande du temps et de l'investissement.

Il ne s'agit pas seulement de revisiter et de réparer notre histoire mais plutôt de ne pas s'y arrêter et de s'ouvrir de nouvelles possibilités de vivre en reprenant une forme de croissance.

Dérouler et transformer les expériences de sa vie

Gestalt vient du mot d'origine allemande qui signifie forme, prendre forme. Dans le contexte de cette psychothérapie, la forme doit être entendue comme la manière dont un humain donne une forme à ses expériences et à sa présence à lui-même et au monde, c'est à dire la manière unique et singulière dont un humain déroule les expériences de sa vie (rencontre amoureuse, croissance, apprentissage, communication, relation aux autres, à soi-même, à son corps, satisfaction de ses besoins, épreuves de la vie, projets, adaptations, prendre soin de son destin, etc...).

La Gestalt-thérapie s'intéresse à la façon dont une personne construit ses expériences (processus dit 'de Contact' et déploiement du Self) et leur donne à construire du sens produisant incidemment des 'choix' ou des orientations, ce qui donne forme à son existence et oriente ainsi sa vie.

Ces 'choix' sont majoritairement non délibérés et non conscients ("Le Moi n'est pas maître en sa demeure" nous rappelle S. Freud, "L'homme n'est pas un empire dans un empire" soutient B. Spinoza). Autrement dit, les humains ne sont pas (uniquement) guidés par la rationalité, par l'objectivité, par la conscience, le libre-arbitre n'est que partiel.

En séance, une chance ...

Une attention particulière est portée à ce qu'il se passe en séance avec le thérapeute parce que nous admettons que cela se passe de la même façon dans la vie. En analysant le cours de cette présence à l'autre à l'occasion de la relation thérapeutique en train de se dérouler, le thérapeute interroge et porte un regard affiné, qu'il partage avec le patient, sur les mouvements relationnels et les configurations clefs où les 'choix' se font. Ces suspensions et soulignements, ces respirations orchestrées par le thérapeute sont une chance, ils donnent au patient le temps, l'attention, la sécurité et le pouvoir de s'ouvrir d'autres possibilités.

Il assimile ainsi que "oui c'est possible" à certaines conditions de transformer et d'ouvrir à la nouveauté ce qui fait restriction ; répétition, automatisme programmé, interruption de la vitalité et bien souvent souffrance. 

S'ouvrir à d'autres manières de vivre sa vie

Ainsi l'objet d'une gestalt-thérapie est de permettre au patient de s'ouvrir par ajustement à d'autres formes de vécus et de présence que celles habituellement convoquées faisant répétitions douloureuses, adaptées au passé mais inadaptées (non ajustées) au présent. Elle donne la possibilité au patient de s'ouvrir à un accroissement et une unification de ses manières de vivre.