Thérapie avec le couple - prendre soin de son couple

 

Séances de thérapie pour couples

 

Je propose une psychothérapie relationnelle et expérientielle pour les couples. Les échanges sont des "face à face" patient-thérapeute, thérapeute-couple, couple avec intervention du thérapeute. Les séances sont éclairées et conduites à l'aide des attitudes et des méthodes expérientielles de la Gestalt-Thérapie (*). Je reçois seul les couples (sans thérapeute partenaire et sauf exception) en étant particulièrement attentif à un certain équilibre avec l'un et l'autre que j'interroge régulièrement.

(*) La conduite des entretiens reste gestaltiste, tant par la posture spécifique qu'avec un regard sur la théorie du self gestaltiste. Ainsi, je travaille avec "le processus d'élaboration, de signification et d'orientation". Ce processus observe et intervient sur comment se construit le sens des situations de manière fluide ou interrompue, comment les situations sont vécues sur les plans émotionnels, physiques, rationnels, comment chacun s'oriente et fait des choix dans les situations de sa vie et de la même façon comment le couple s'oriente et fait des choix dans son parcours de couple.

Un couple ça se construit et s'entretien !

Un couple "ça" se construit et s'entretient en permanence. Il s'use naturellement au quotidien. Il peut s'user jusqu'à disparaître ou devenir invivable et douloureux, il peut être blessé à l'occasion des changements et des difficultés de l'existence (*).

(*) La liste des difficultés que peut traverser un couple est sans fin : arrivées, départs des enfants, organisation de la vie de famille, vision & trajectoire professionnelle de chacun, décès, désaccords quotidiens, répartition du travail, tensions masculin/féminin.... Le quotidien de couple ne manque pas d'événements de la vie ou d'événements traumatisants que ce soit à l'occasion de mésententes et de manque d'échanges ou de cohésion sur des sujets particuliers (éducation, sexualité, trahison, projets, argent, destin, religion, santé...), de violences avérées ou psychologiques (ne pas pouvoir se disputer, être en désaccord et passer du conflit à la violence comme l'abandon, la culpabilisation, l'humiliation, la maltraitance psychique), de surgissement de problématiques personnelles anciennes qui refont surface (traumas d'enfance, maltraitance, divorces parentaux, travail thérapeutique de l'un...), à l'occasion de la variation naturelle des choix de vie de chacun qui deviennent difficiles à concilier, à l'occasion de l'ennui par manque de stimulation parfois ou encore de changements qui arrivent avec le temps qui passe. Et bien d'autres choses encore qui demandent en permanence des ajustements.

Traverser les crises et vitaliser le couple

Le thérapeute va accompagner les partenaires afin de leur permettre de traverser les crises qui se présentent dans leur vie et de ré-impulser de la vitalité dans le couple. En plus d'élaborer sur les difficultés précises qui amènent le couple à consulter, c'est aussi et surtout ce qu'il va se passer en séance (qui est probablement un certain reflet de ce qu'il se passe dans la vie de tous les jours), qui va être l'occasion "pour de VRAI" de traverser autrement une expérience, accompagné par le thérapeute, pour un mieux vivre du couple.

couple en souffrancecouplePour cela, les partenaires sont guidées par le thérapeute dans leurs manières d'être tout au long de la séance (communication, expression des émotions, clarification des sentiments, recherche d'authenticité, attitudes et postures physiques, libération de tous ordres...). Il apparait au grand jour et en conscience comment les protagonistes font avec ce qui leur arrive pour mal-mener (ou renforcer) le couple. Dans le même temps par petites touches successives, à l'aide du soutien du thérapeute, le couple est amené à trouver d'autres manières plus viables de faire face, sans violence. Cela a pour conséquence de renforcer le couple plutôt que le disloquer. D'accroitre sa vitalité.

Parfois la séparation est inévitable !

Parfois, la séparation est inévitable et même consommée, dans ce cas je soutiens les partenaires vers une "bonne" séparation en prenant soin de la santé psychique de chacun. Quand il y a des enfants, il s'agit aussi de trouver le moyen de préserver ou de construire un couple uniquement parental qui va continuer à accompagner les enfants dans leur croissance, en paix et non avec la haine. Le couple s'arrête mais pas les enfants qui peuvent être blessés bien souvent pour le reste de leur existence.

Différents angles et pas uniquement de la verbalisation

Les situations et crises sont éclairées sous divers angles et pas seulement sous l'angle des échanges verbaux objectifs ou rationnels. D'autres aspects tout aussi importants participent à la complexité de la relation, les aspects émotionnels, posturaux (corporels), les sentiments, les relations familiales, les valeurs, les références historiques, l'accumulation des violences (humiliation, abandon, maltraitance, culpabilisation), existentielles et spirituelles, le temps qui passe (maturation), les répétitions...), le lien et évidemment le lien amoureux (l'amour, ses phénomènes, ses attentes, les enjeux parfois issus de l'enfance).

Quelques aspects particuliers qui reviennent parfois

Espérances dans la vie de chaun, blessures d'enfance, se disputer sans violence, acceptation de l'autre, infidélités, déception amoureuse... (*).

(*)

- Les enjeux et espérances dans la vie de chacun évoluent au fil du temps, les projets de vie personnelle, les projets du couple (enfants, activités professionnelles, loisirs et passions, maison, santé). Comment tout cela s'articule ou pas entre les partenaires.

- Les blessures d'enfance, parfois familiales interagissent puissamment avec la vie du couple, chacun doit-il engager un travail thérapeutique personnel ou peut-on apaiser cela en thérapie de couple ?

- Conflit ou violence ? Être toujours d'accord avec son partenaire n'est pas souvent un signe de santé. Être en conflit est normal et sain pour un couple, être dans la violence est blessant pour le couple. Quand un couple n'arrive pas à se disputer sans violence pour résoudre un problème, il arrive qu'un protagoniste ou les deux coupent les échanges car c'est insupportable, ils s'éloignent temporairement, c'est particulièrement douloureux pour le couple (phénomènes d'abandon).

- Vivre avec les défauts de l'autre, avec ses impossibilités et ses fragilités ? Cela revient souvent et un ras-le-bol s'installe. Une possibilité consiste en la prise de conscience et en l'acceptation inconditionnelle de ces aléas avec réciprocité. Cela se travaille avec la sagesse de la maturité et l'ouverture d'esprit.

- Dépasser ou pas les infidélités ? Et aussi comment un couple fait avec l'intérêt pour le sexe, avec le désir, l'excitation, l'érotisme, la sexualité évolue avec le temps, entretenir sa vitalité intime est important. Parfois la sexualité est une façon détournée de satisfaire des besoins qui n'ont que peu à voir avec la sexualité (anxiété, insatisfaction existentielle...).

- Un aspect qui revient parfois est la déception amoureuse. Après la magie de la rencontre amoureuse, après plusieurs années de vie commune, après les projets de maison, les enfants, l'activité professionnelle... l'un ou les deux peuvent se rendre compte que son partenaire ne va pas satisfaire des besoins intimes venus de l'enfance (besoins de sécurité, proximité, protection, écoute, acceptation, "amour", intérêt, bienveillance, contact physique...). Quand ils sont trop présents ou intenses, ou réveillés par des situations de stress, ces éprouvés accompagnés de prise de conscience ou non sont douloureux et malmènent fortement la relation de couple. Tout cela peut être clarifié et apaisé.